Selon les experts, un évènement traumatisant ou dévastateur peut déclencher les symptômes physiques du «syndrome du cœur brisé». Également appelé cardiomyopathie induite par le stress ou cardiomyopathie Takotsubo, il s’agit d’un trouble dans lequel le muscle cardiaque devient extrêmement faible, provoquant des symptômes incroyablement similaires à ceux d’une crise cardiaque.
Qu’est-ce que le syndrome du cœur brisé ?
Le syndrome du cœur brisé est une affection cardiaque temporaire souvent causée par des situations stressantes telles que le décès d’un être cher. Les personnes atteintes du syndrome du cœur brisé peuvent avoir une douleur thoracique soudaine ou penser qu’elles ont une crise cardiaque.

Le syndrome du cœur brisé survient souvent chez les femmes ménopausées, les hommes âgés ou après un stress émotionnel grave. Il n’est pas le résultat d’un blocage d’une artère cardiaque, c’est une faiblesse soudaine du muscle cardiaque qui peut être induite par une poussée d’adrénaline ou d’autres hormones du stress pouvant provoquer un choc au niveau du cœur.

Le cas de Joanie Simpson

Joanie Simpson, une texane âgée à l’époque de 63 ans, a vécu une terrible expérience qui a fait basculer sa vie après la mort de son Yorkshire terrier. Souffrant d’une terrible tristesse et d’un stress émotionnel élevé, elle s’est retrouvée aux urgences après s’être réveillée avec des douleurs à la poitrine et aux épaules, craignant qu’il s’agissait de symptômes d’une crise cardiaque.